Permanences téléphoniques

Ligne d'écoute :
04 76 47 90 93  
 
Mardi 23 avril de 12h30 à 14h30
Mardi 7 mai de 12h30 à 14h30
 

Ateliers théâtre

Un entretien individuel est nécessaire pour participer aux ateliers théâtre.

Mardi 23 avril de 18h00 à 20h00

Mardi 28 mai de 18h00 à 20h00

Groupes de parole

Un entretien individuel est nécessaire pour participer aux groupes de paroles. 

Victimes :
Mardi 2 avril de 18h35 à 20h35
 
Proches :
Lundi 15 avril à 20h15

Ateliers yoga

27/03 ; 03/04 ; 10/04 de 17h45 à 19h45

Pour s'inscrire, merci de joindre l'intervenante au 06 79 42 08 94.

Permanences Bibliothèque

Le mardi 2 avril de 16h30 à 18h30

Le mardi 9 avril de 17h à 19h

« Personne ne peut « soigner » une guerre, un abus sexuel, un viol, une agression-ni aucune autre atrocité ; les horreurs du passé ne peuvent être annulées. Ce que l’on peut traiter, ce sont les traces que ce traumatisme laisse sur le corps, l’esprit et l’âme : la sensation d’oppression dans la poitrine qu’on peut étiqueter comme dépression ou anxiété ; la peur de perdre le contrôle ; la vigilance constante par crainte d’un danger ou d’un rejet ; la haine de soi ; les cauchemars et les flash-back ; le brouillard qui empêche de se concentrer et de s’investir pleinement dans ce que l’on fait ; l’incapacité à ouvrir tout son cœur à une autre personne. » Le corps n’oublie rien, Bessel Van der Kolknegatif petite fille

Avoir recours à différentes approches thérapeutiques - Comment choisir ?

Nous vous proposons de les considérer tout autant dans leur complémentarité que dans leurs spécificités.

Chacun s’engage sur un chemin de guérison et peut témoigner en quoi certaines approches thérapeutiques l’ont fait avancer ! Rien de tel donc que l’expérience !

La relation thérapeutique est fondamentale quelle que soit l’approche. Il est important que vous vous sentiez en confiance dans cette relation et que vous vous assuriez que votre thérapeute est sensibilisé et formé sur le sujet spécifique des agressions sexuelles dans l’enfance et, plus spécifiquement, de l’inceste (élargi aux personnes ayant eu autorité sur vous). 

La qualité d’écoute du thérapeute est fondamentale pour vous qui avez vécu une agression sexuelle dans l’enfance alors que vous auriez dû être protégé·e, ou aussi pour vous qui avez vécu dans un climat incestuel sans en avoir conscience. Il est important que vous puissiez trouver ce professionnel à qui vous pouvez dire ce que vous n’avez pas pu dire, prendre conscience de ce que vous avez vécu, de votre souffrance, et que la gravité de ce que vous avez vécu puisse être reconnue.

Parmi les thérapeutes auxquels vous pouvez vous adresser, nous vous recommandons de choisir parmi les thérapeutes spécialisés sur le traitement des agressions sexuelles et dont la formation est reconnue, notamment en psychopathologie : les psychologues, les psychothérapeutes et les psychiatres.  Les thérapeutes sont souvent spécialistes d’une technique thérapeutique et il est important qu’ils s’y soient consciencieusement formés.

Pourquoi une thérapie ?

Parce que… les agressions sexuelles dans l’enfance sont des traumatismes graves qui sont la plupart du temps à l’origine d’un syndrome de stress post-traumatique dont les symptômes peuvent être : le revécu du traumatisme sous forme de cauchemars, de flashbacks, des comportements d’évitement, des troubles de l’humeur, des troubles de la gestion des émotions, des troubles de l’attention, une hyper vigilance… Ces symptômes entravent votre capacité à bien vivre votre vie.

Le traumatisme peut aussi avoir des conséquences sur l’intégrité de l’identité de la personne qui réagit au cataclysme de ces agressions par des mécanismes de survie qui peuvent conduire à la dissociation de la personnalité.  Au lieu de vous ressentir comme une unité, vous pouvez avoir l’impression que plusieurs parties coexistent en vous, conscientes ou non de leurs existences réciproques. Le plus simple est d’imaginer une partie de vous qui a appris à interagir normalement avec les autres alors qu’une autre partie, plus en arrière, contient toutes les émotions liées à un vécu traumatique.

Quelles approches thérapeutiques ?

Nous vous présentons ici plusieurs approches qui appartiennent aux courants actuels du champ de la psychothérapie et qui ont pu montrer leur efficacité dans la prise en soin des vécus traumatiques.

Sur le plan du traitement des symptômes associés au stress post traumatique, l’EMDR (et ses outils associés dans la prise en compte de la dissociation) et la TCC basée par le trauma sont particulièrement efficientes selon les études réalisées. 

Dans ce chemin de guérison, plusieurs étapes peuvent se succéder, la première peut être tout simplement de parler et d’être écouté·e et entendu·e.

Cette présentation des approches thérapeutiques ne concerne qu’une partie des approches thérapeutiques, celles qui nous paraissent les plus pertinentes. D’autres peuvent aussi être considérées : (PNL, Cri Primal), thérapies familiales systémiques, Gestalt thérapie, thérapies à médiation corporelle. 

Références utiles

Le Centre Régional du Psycho traumatisme Auvergne-Rhône-Alpes (CRP) apporte une réponse aux besoins de prise en charge des personnes victimes de traumatismes. D’autres centres du Psycho traumatisme existent sur d’autres régions de France.

 

 

 

 

 

Accéder à l'Espace Adhérents

Nos coordonnées

SOS Inceste Pour REVIVRE
Maison des Associations, 6 rue Berthe de Boissieux - 38000 Grenoble
Ligne administrative seulement : 06 52 35 98 44

 [email protected]

Pour nous suivre

tw